La qualité première dans les œuvres de Nicolas GUIRAUD est la constance.

Si son travail a constamment évolué, sa ligne artistique, ses réflexions et ses interrogations demeurent les mêmes dans son rapport à la vie et au réel.

Sa peinture s’inscrit dans une démarche de scrutateur de la vie, d’observateur du quotidien avec une acuité et une lucidité exceptionnelle sur la société dans le paysage urbain.

Nicolas GUIRAUD est un sociologue de la cité. Il l’exprime sur ses toiles avec une dimension poétique et profondément littéraire.

S’il n’avait pas été peintre je suis totalement convaincu qu’il eut été écrivain. Sans le moindre verbe, ses œuvres disent, parlent, racontent et finalement dévoilent un récit, une histoire ou même une vision.

Face à ses toiles j’ai toujours cette sensation de soulever la peau du lait pour en découvrir l’immaculée blancheur. Ses peintures se parent aussi d’une certaine dérision sans jamais tomber dans la désillusion ou le piège d’une approche désabusée, mais simplement avec une distanciation sobre et intelligente au réel.

Un regard visionnaire, un regard toujours porté vers l’avenir avec une conscience profonde du passé. Une vision acérée sur notre temporalité qui ne masque pas l’émotion, la douceur voire même la légèreté.

Son pinceau effleure la vie d’une caresse de grande finesse sans toutefois se départir d’une grande force émotionnelle. Le propos tend à déconstruire puis reconstruire sur les bases précises et lucides.

On a réellement envie de toucher ses toiles pour en sentir la dimension et la texture. Et répondre à l’éternel questionnement de la face cachée de l’œuvre pour de s’en approprier toute la profondeur.

Je connais le travail de Nicolas GUIRAUD depuis plus de 20 ans et j’ai toujours été fasciné par son talent pour délivrer de l’émotion pure, sans filtre, bien souvent dans un choc saisissant.

Henri MARC

... Site en cours d'élaboration ...